BATTODO 抜刀術

Au Japon, le Battodo est une discipline à part entière. Le Batto Do ( dégainer, couper ), discipline complémentaire est indispensable au Iaido, Kendo, Kenjitsu, chaque technique du Seitei toho batto do s'inspire d'un duel au sabre entre combattant de même niveau technique, de ce fait la cible s'aborde comme un adversaire et le kata s'appuie en premier lieu sur une longue pratique à 2 et seul dans l'esprit du iaido avant de passer à la coupe réelle.

 

Distance disponibilité du corps, rythme, anticipation, vigilance, présence sont autant de dimension à mettre en oeuvre pour couper de façon correcte.

 

Le Seitei Toho Batto do se pratique dans un contexte de concentration mentale de rigueur et d'harmonie indispensable à l'approche juste de l'art martial conçu comme une progression sur la voie de la réalisation humain.

 

La différence entre Tameshigiri qui est un exercice statique : on teste une arme issue de la forge japonaise. A l'inverse, dans le Battodo on coupe en déplacement: on essaie de se rapprocher du combat.

 

Pratiquer le sabre sans pratiquer la coupe, serait comme faire du tir avec des balles à blanc : ça n'a pas de sens. Si on se base uniquement sur des critères esthétiques, on s'éloigne de la réalité. Le Iaido, Kendo, Jodo, Battodo sont indissociables. Le iai c'est avant et pendant qu'on dégaine, le Kendo, c'est une fois qu'on a dégainé. Entre les deux le Battodo, ce n'est pas la coupe pour la coupe, c'est la coupe pour améliorer ses techniques.

 

Club de Battodo MONCADA à Marseille
Club de Battodo MONCADA à Marseille

Entrainement au Kura Dojo à Marseille le 23/12/2015